Sauter la navigation

Lecteur multimédia

Transcription

[Titre:] [Des stratégies pour développer la maîtrise en numération et sens du nombre] [Dans un studio, DOCTEURE ALEX LAWSON, professeure associée à l'Université de Lakehead, accorde une entrevue. Ses propos sont traduits de l'anglais.] [DOCTEURE ALEX LAWSON:] Le passage de la modélisation directe à l'aisance en numératie fait partie du continuum de stratégies dont j'ai déjà un peu parlé. L'élève passe par quatre phases. Il fait d'abord de la modélisation directe. Ensuite, il commence à compter à partir d'un chiffre. Donc, il ne voit plus l'ensemble de la stratégie, mais seulement une partie. Sa méthode de dénombrement devient plus complexe et il compte tellement vite que parfois, s'il le fait dans sa tête, on ne peut pas deviner qu'il compte à partir d'un point de départ. Après ça, on passe à la manipulation des nombres. C'est quelque chose qu'on ne voit pas, mais qu'on entend. L'élève commence alors à se servir de notions mathématiques pour déconstruire les nombres et les reconstruire d'une manière plus efficace qui tient la route. Par exemple, vers la fin du parcours, l'élève apprend à compter au-delà de 10. Ça, c'est une stratégie qui tient la route. Comment y parvient-il? Prenons par exemple 5 plus 7. L'élève peut interchanger les chiffres. Donc, commencer par 7. Il peut ensuite voir que dans le 5, il y a un 3, ce qui fait 10 avec le 7. La question qu'il se pose, c'est comment arriver à 10? Donc, il retire cet élément du deuxième cumulateur et ajoute ce qu'il reste. C'est une stratégie géniale, car il peut l'utiliser avec plein de calculs différents, comme les additions de nombres à deux chiffres, où il passe à la dizaine suivante, puis il calcule le reste. L'une des difficultés de cette transition, comme je l'ai déjà dit, c'est vraiment de peaufiner le message. Au début, on se dirait : « Si on permet aux enfants d'employer différentes stratégies, ils feront plus de calculs. Ils seront plus à l'aise avec les mathématiques et ils aimeront plus la matière et ils s'amélioreront.» Mais certains enfants se retrouvaient bloqués à un moment donné, incapables d'aller plus loin. Je prends un exemple que je vais exagérer. Le dénombrement à trois reprises, où l'enfant modélise 5 puis 7 puis compte une troisième fois pour arriver à 12. J'ai vu des enfants utiliser encore cette stratégie avec les additions de nombres à deux chiffres en quatrième année alors qu'ils auraient dû passer à autre chose à ce stade. Mais il faut dire qu'on avait pas assez précisé aux enseignants qu'il y avait une progression. Elle n'est pas linéaire et elle varie d'un enfant à l'autre, mais il y a bel et bien une progression à suivre. Il faut aider les élèves à progresser et éviter qu'ils se retrouvent coincés à un moment donné. [Texte informatif:] [Maîtres chercheurs en éducation: La pensée mathématique Alex Lawson. Des stratégies pour développer la maîtrise en numération et sens du nombre. Développé par la Division du rendement des élèves.] [Le logo de l'Ontario apparaît.]

Alex Lawson - Des stratégies pour développer la maîtrise en numération et sens du nombre

Entrevue avec Alex Lawson où on discute de stratégies pour développer la maîtrise en numération et sens du nombre.

« Le passage de la modélisation directe à l'aisance en numératie fait partie du continuum de stratégies. L'élève passe par quatre phases. Il fait d'abord de la modélisation directe. Ensuite, il commence à compter à partir d'un chiffre. Donc, il ne voit plus l'ensemble de la stratégie, mais seulement une partie. Sa méthode de dénombrement devient plus complexe et il compte tellement vite que parfois, s'il le fait dans sa tête, on ne peut pas deviner qu'il compte à partir d'un point de départ. Après ça, on passe à la manipulation des nombres [...] »

Type de ressource : 
Collections ou séries : 
Années scolaires : 
Programmes-cadres : 
Catégorie :