Sauter la navigation

Lecteur multimédia

Transcription

[Titre:] [Élaborer des stratégies mathématiques] [Texte informatif:] [Le potentiel d'apprentissage qui existe dans la zone située entre la modélisation directe et la mémorisation des faits est un aspect fondamental de la réussite ultérieure en mathématiques et des habiletés intellectuelles.] [Dans un studio, DOCTEURE ALEX LAWSON, professeure associée à l'Université de Lakehead, accorde une entrevue. Ses propos sont traduits de l'anglais.] [DOCTEURE ALEX LAWSON:] Ce qu'on fait valoir, c'est que quand l'enfant apprend des faits, il existe une grande zone de mathématiques entre les choses qu'il a faites au début comme la modélisation directe. [Texte informatif:] [Stratégie compter tout ou compter trois fois: exemple: 5 plus 7.] [DOCTEURE ALEX LAWSON:] Un enfant qui apprenait à additionner 5 et 7 en première année aurait d'abord compté jusqu'à 5 puis jusqu'à 7 puis encore à partir de 1. [Texte informatif:] [Compter 5. Compter 7. Compter tout.] [DOCTEURE ALEX LAWSON:] Ce serait la première stratégie qu'il aurait apprise. Dans certaines classes, et c'était mon cas, l'enfant aurait mémorisé cette addition comme un fait numérique. Voilà les deux choses qu'il aurait retenues concernant 5 plus 7 et rien d'autre. Alors qu'en fait, il y a une grande zone entre la modélisation concrète de 5 plus 7 et sa mémorisation en tant que fait. [Texte informatif:] [Quelles sont les autres stratégies qui se situent entre «compter tout» et mémoriser les faits numériques?] [DOCTEURE ALEX LAWSON:] Cette zone est très importante pour les mathématiques aussi que le moyen, intermédiaire et secondaire, mais aussi pour la vie de tous les jours et pour pouvoir faire des mathématiques en dehors de l'école. Donc, la conclusion qu'on peut en tirer, c'est que cette zone est fertile et qu'on doit l'exploiter avant de mémoriser le fait, si besoin est, à ce stade. Mais ces dix dernières années, je dirais qu'il y a eu un virage dans beaucoup de classes où l'enfant utilise maintenant différentes stratégies pour additionner 5 et 7. [Texte informatif:] [Stratégie pour compter: Commencer avec 5 puis compter à partir de 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12.] [DOCTEURE ALEX LAWSON:] Il peut compter jusqu'à 5, puis continuer 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12 pour trouver la réponse. C'est ça qui a changé à l'école. Mais à mon avis, le message que ça envoie à certaines franges de la population, c'est que toutes les stratégies se valent. Alors qu'en fait, il y a une évolution. [Texte informatif:] [La progression développementale.] [DOCTEURE ALEX LAWSON:] On n'a pas à toutes les appliquer, mais il y a une évolution entre les stratégies plutôt inefficaces et celles très efficaces que l'enfant devrait apprendre. [Texte informatif:] [Soutenir le développement de stratégies de calcul de plus en plus sophistiquées.] [DOCTEURE ALEX LAWSON:] L'enseignant essaie différentes stratégies avec l'enfant, mais il faudrait peaufiner un peu les choses et se demander quelle est l'évolution et pas seulement en quoi consiste cette évolution, mais quelles stratégies vont tenir la route sur le plan mathématique. Une stratégie qui tient la route sur le plan mathématique, c'est celle que l'enfant peut appliquer à de nombreuses situations et dont il va se servir plus tard. Par exemple, pour les additions de nombres à deux chiffres. Les grandes idées, les mathématiques sur lesquelles reposent certaines de ces stratégies, servent de base aux mathématiques des années suivantes. L'enfant commence donc à intégrer des notions élémentaires d'algèbre qu'il verra par après et plein d'autres encore. Je parle d'addition, mais c'est aussi le cas de la soustraction et de manière plus complexe de la multiplication et de la division. L'enfant apprend de vraies mathématiques et ce sont ses mathématiques à lui. Il les bâtit avec un enseignement de qualité. Donc, il est interpellé. Il peut les appliquer à d'autres situations parce que ce sont ses mathématiques à lui. [Texte informatif:] [Pour appuyer l'élève dans le développement de ses mathématiques, il est important de: 1. Créer des scénarios de problèmes où l'élève sera plus susceptible de développer et d'utiliser une stratégie particulière. 2. Mettre en évidence une stratégie lorsqu'elle émerge dans le travail de l'élève. 3. Travailler avec les élèves qui son prêts à utiliser la stratégie.] [DOCTEURE ALEX LAWSON:] Je vais donner un exemple encore plus fort avec la multiplication. Là encore, si la seule façon pour un enfant d'apprendre un fait de multiplication, disons 6 fois 7, si la seule façon pour lui d'apprendre ça, c'est de commencer par faire 6 groupes de 7, puis les compter un par un, ce sera sans doute sa toute première stratégie, jusqu'à 42. Plutôt laborieux comme stratégie. Et qu'ensuite, il mémorise le résultat, alors il passe à côté d'une grande quantité de mathématiques qu'il pourrait approfondir. Et je trouve que pour beaucoup d'enfants, c'est dommage, car ils n'ont pas cette possibilité. Et par après, l'algèbre sera beaucoup plus difficile qu'il ne devrait l'être. [Texte informatif:] [Les élèves bénéficieraient d'apprendre une série de stratégies de plus en plus sophistiquées, plutôt que de recourir directement à la mémorisation de faits numériques.] [Le logo de l'Ontario apparaît.]

Alex Lawson - Élaborer des stratégies mathématiques

Entrevue avec Alex Lawson où on discute de l'élaboration de stratégies mathématiques.
Type de ressource : 
Collections ou séries : 
Années scolaires : 
Programmes-cadres : 
Catégorie :