Sauter la navigation
Retourner à la page des résultats de recherche

Lecteur multimédia

Transcription

Enseignante: Donc aujourd'hui Michel ce qu'on va faire, à l'aide de la fiche d'analyse de texte pour le style, on va essayer de situer l'ébauche de ton texte sur une échelle de un à cinq étoiles. Okay ? Est-ce que tu sais pourquoi on va faire ça Michel ? Michel: Pour améliorer mon texte. Enseignante: Justement mon grand, lors de la révision, tu vas vraiment pouvoir l'améliorer, surtout au niveau du style. Ça marche ça ? Michel: Oui. Enseignante: La première chose je vais te demander de faire, c'est de me lire ton récit. Michel: Le coffre au trésor du petit géant. Bonjour, je m'appelle Sylvain, mais tout le monde m'appelle le petit géant car je suis petit. Depuis quelque temps, ma grand-mère me dit : « Il y a un coffre au trésor chez toi, Sylvain. » Devinez quoi ? Il a trouvé du bel or. Il va voir sa grand-mère et dit : « J'ai trouvé de l'or, mère. » Grand-mère dit : « Pour de vrai ? Pas pour de vrai ? » Alors ma grand-mère vient voir chez moi, et dit : « C'est un miracle. » Dring dring, mon cadran sonne. Je me réveille en pleurant car j'aimerais que mon rêve soit réaliste. Je me dis : « Demain, il faut que j'aille raconter ce rêve à ma grand-mère. » Enseignante: T'as un bon texte Michel, bravo. Ce qu'on va faire, on va regarder le premier énoncé de la grille. Ça dit dans le premier énoncé que l'auteur signe son intention. Ici, c'est toi l'auteur, et j'aimerais connaître ton intention. Quand tu as écrit ton texte, qu'est-ce que tu voulais vraiment ? Est-ce que tu voulais informer ? Est-ce que tu voulais divertir ? Tu voulais intriguer ? C'était quoi ? Michel: Je voulais faire rire. Enseignante: Okay, tu voulais surtout faire rire. Excellent. Tu me dis que tu veux faire rire, est-ce que tu peux me montrer dans ton texte, mon grand, des endroits où ça fait rire, où c'est drôle ? Michel: Quand sa mère vient juste de…, il pense que c'est le coffre au trésor à cause que ça brille, mais c'est juste la télévision. Enseignante: Oui, c'est vrai. Okay. Michel: Aussi, quand sa grand-mère dit : « Pour de vrai ? Pas pour de vrai ? » Aussi quand il dit son cadran sonne, parce-que c'est juste son réveil. Enseignante: Oui, okay. Michel, on sait qu'un auteur doit penser à son destinataire, à ses destinataires. Quand tu as écrit, qui étaient tes destinataires ? Michel: Les élèves de quatrième année. Enseignante: Okay, et quand tu as écrit ton texte, est-ce que tu as pensé à tes destinataires ? Michel: Un peu. Enseignante: Okay. Comment ça t'a aidé de penser un peu aux élèves ? Michel: J'ai pensé au choix de mots. C'est comme le vocabulaire, pas de deuxième, mais de quatrième. Enseignante: Okay, donc t'es allé chercher vraiment un vocabulaire plus riche. Maintenant, tu me dis que ça t'a aidé un peu. Si on revient puis on pense à nos destinataires, les élèves de quatrième année, quels genres de textes est-ce que les élèves de quatrième année aiment vraiment lire quand ils font de la lecture ? Michel: Des récits d'aventure. Enseignante: Okay, donc si on regarde ton texte, qu'est-ce que tu pourrais faire pour que ton texte soit plus près d'un récit d'aventure, parce qu'on pense toujours à notre destinataire, on veut vraiment avoir son attention. Michel: Peut-être ici quand je dis : « Dans le placard de l'entrée, alors il se dépêche à se rendre dans le placard pour aller voir si la clé est là. » Je pourrais dire à la place, il se dépêche. Là sa mère elle est passé avec un panier de linge, il y a eu un gilet qui est tombé dans l'escalier. Ça fait que là, il déboulerait les escaliers. Enseignante: Okay. T'es en train de me dire que tu voudrais peut-être rajouter des péripéties ? Michel: Oui. Enseignante: En plus de ça, ce que je trouve bien Michel, c'est que ton intention c'est de faire rire, puis là tu rajoutes une péripétie, puis elle est drôle en plus de ça. C'est vrai que ça serait bien. En faisant ça, en rajoutant des péripéties comme ça, toujours avec ton intention de faire rire, penses-tu que ton lecteur, ton destinataire va vraiment se sentir interpellé ? C'est-à-dire qu'il va vraiment sentir que t'écrivais pour lui ? Michel: Oui. Enseignante: Je pense que c'est une bonne idée de rajouter ça. Michel, après la discussion qu'on vient d'avoir, j'aimerais ça si tu pouvais me situer ton texte sur la fiche d'analyse de texte, pour le style. Combien d'étoiles tu donnerais à ton texte ? Michel: Trois étoiles. Enseignante: Qu'est-ce que tu pourrais faire Michel, pour que ton trois étoiles deviennent un cinq étoiles. Michel: Mettre plus d'aventure, plus de choses drôles, et des sentiments. Enseignante: Moi je pense que tu as toutes les pistes dont tu as besoin pour réviser, puis améliorer ton texte pour qu'il devienne un cinq étoiles. Tu fais du beau travail, puis tu ne lâches pas. Michel: Merci.

Le style dans l'ébauche d'un texte

Dans cette vidéo, une enseignante discute avec un élève du style dans son ébauche de texte. Les parents peuvent s'en inspirer pour consolider les apprentissages à la maison.